Projet de charte 2026-2041 du PNR Livradois-Forez.

Projet de Charte 2026-2041 du Parc Livradois-Forez – « Le Parc évolue, je m’implique pour son notre avenir »

Ls élus et techniciens des communes, des intercommunalités, des Départements et de la Région Auvergne-Rhône-Alpes ainsi que les organismes partenaires du syndicat mixte du Parc naturel régional Livradois-Forez et des habitants réfléchissent, en ce moment, à un nouveau projet collectif pour le Parc naturel régional Livradois-Forez. Ce temps est essentiel pour imaginer l’avenir et participer à construire la future Charte du Parc Livradois-Forez pour la période 2026-2041. Le périmètre d’étude compte 191 communes réparties sur les départements du Puy-de-Dôme, de la Haute-Loire, de la Loire et de l’Allier. Le travail engagé en début d’année 2022 aboutira dans 3 ans à une nouvelle Charte permettant de renouveler le classement du territoire en Parc naturel régional jusqu’à 2041. Un site internet dédié à cette démarche a été ouvert à l’adresse suivante : https://2041.parc-livradois-forez.org/

Les Parcs naturels régionaux sont des territoires d’exception, créées à l’initiative des Régions, reconnus par l’État pour la qualité de leurs paysages et de leurs patrimoines naturels, culturels et humains. Les Parcs naturels régionaux sont 58 en France, dont 10 en Auvergne-Rhône-Alpes. Ils couvrent 17% du pays, sur lesquels ils mettent en œuvre localement, avec les communes, les intercommunalités et les habitants, une politique innovante d’aménagement et de développement économique, social et culturel, respectueuse de l’environnement. Leur Charte, d’un durée de 15 ans, constitue le projet de territoire dans lequel s’engagent l’ensemble des partenaires signataires.

Contact : Claudy COMBE, 04 73 95 57 57

 

Face aux virus protégeons-nous.

Alors que les fêtes de fin d’année approchent dans un contexte de recrudescence des épidémies dues aux virus de l’hiver (Covid-19, grippe, bronchiolite), l’Agence régionale de santé Auvergne-Rhône-Alpes appelle chacun et chacune d’entre nous à maintenir les réflexes que nous avons adoptés pour limiter la transmission et l’impact des infections hivernales.

Pour se protéger et protéger ses proches, les plus fragiles notamment, et pour soulager notre système de santé qui est actuellement très mobilisé, la responsabilité et la solidarité de toutes et tous est plus que jamais nécessaire.

La circulation active des virus en Auvergne-Rhône-Alpes

Concernant le Covid-19, d’après le dernier bulletin de Santé publique France, en semaine 49 l’épidémie continue de progresser dans la région. Pour la semaine glissante du 6 au 13 déc., le taux d’incidence  atteint 710 cas pour 100 000 habitants dans la région (taux France : 620).
L’impact hospitalier augmente, le nombre de nouvelles hospitalisations pour Covid-19 continue d’augmenter en semaine 49 (+18%) ; le nombre de décès hospitaliers augmente également.
Au 16 décembre, 2 830 patients sont hospitalisés pour Covid-19 dans la région dont 159 patients pris en charge en soins critiques.

Concernant la grippe, d’après Santé publique France, la région Auvergne-Rhône-Alpes est pour la deuxième semaine en phase épidémique, avec une augmentation d’activité relevée par tous les indicateurs : En médecine libérale, d’après les données SOS Médecins, le nombre d’actes poursuit son augmentation en semaine 49, avec 894 actes pour grippe/syndrome grippal enregistrés (vs 645 actes en S48), ce qui représente 9,9% de la part d’activité.
En médecine hospitalière, selon les données du réseau Oscour®, les recours aux urgences tous âges pour diagnostic de grippe/syndrome grippal sont en forte augmentation. 437 passages aux urgences pour grippe/syndrome grippal ont été enregistrés (+ 121% par rapport à la semaine 48), sur ces 437 passages, 49 ont été suivis d’une hospitalisation.

S’agissant de la bronchiolite, le point de Santé publique France du 16 décembre indique que la dynamique épidémique de la bronchiolite diminue en Auvergne-Rhône-Alpes, en semaine 49 mais reste très élevée. Dans la région, en semaine 49, 1 211 passages aux urgences pour bronchiolite ont été relevés, soit 29,2% des passages dans cette classe d’âge. Parmi ces passages, 411 ont été suivis d’une hospitalisation, soit un taux d’hospitalisation de 33,9% pour ce diagnostic. Les hospitalisations pour bronchiolite représentent 63,1% de l’ensemble des hospitalisations dans cette classe d’âge.

Les gestes barrières sont des protections contre de nombreuses contaminations et appliqués sérieusement, ils sauvent des vies !

Oui, les gestes barrières sauvent des vies. Ils protègent de l’ensemble des virus de l’hiver (Covid-19, grippe, bronchiolite, gastro-entérites, etc.) et doivent (re)devenir des réflexes au quotidien :

  • Porter un masque dans les lieux clos, fréquentés (transports en commun, salles de concerts, en co-voiturage, etc.)
  • Se laver régulièrement les mains ou utiliser une solution de lavage hydro-alcoolique,
  • Aérer fréquemment les pièces et lieux de vie 10 minutes tous les jours,
  • Éviter de se serrer la main, éviter les embrassades notamment des personnes fragiles,
  • Tousser ou éternuer dans son coude,
  • Utiliser un mouchoir à usage unique.

Pour protéger les enfants en bas âge de la bronchiolite, des gestes complémentaires peuvent être appliqués > Consulter

Soyez doublement protégé : se vacciner contre la grippe et le Covid-19 c’est possible !

Contre le Covid-19 et la grippe, la vaccination reste un levier de protection majeur qui permet de réduire considérablement le risque de formes graves et de décès.

Elle est ouverte à tous les Français qui le souhaitent et, est très fortement recommandée pour :

  • Les personnes âgées de 60 ans et plus
  • Les résidents d’EHPAD et USLD, quel que soit leur âge
  • Les personnes immunodéprimées, quel que soit leur âge
  • Les personnes souffrant de comorbidité(s), quel que soit leur âge
  • Les femmes enceintes dès le 1er trimestre de grossesse
  • Les personnes vivant dans l’entourage ou en contact régulier avec des personnes vulnérables
  • Les professionnels des secteurs sanitaire et médico-social.

La double vaccination grippe-Covid19 est nécessaire pour être protégé contre les deux maladies ; pour rappel, les deux injections peuvent être réalisées en même temps chez votre médecin, pharmacien, infirmier.

A consulter :

Vaccination contre la grippe saisonnière | ameli.fr | Assuré 

Vaccination Covid-19 – Ministère de la Santé et de la Prévention (solidarites-sante.gouv.fr)

Besoin de soins immédiats ? Ne vous déplacez pas directement aux urgences : appelez en priorité votre médecin traitant, ou le 15

Si vous avez un problème de santé qui ne peut pas attendre l’ouverture habituelle des cabinets médicaux, ne vous déplacez pas directement aux urgences : appelez en priorité votre médecin traitant.

Si vous ne parvenez pas à le joindre, contactez le 15 avant de vous déplacer aux urgences.

Les régulateurs du Centre 15 pourront vous proposer une orientation adaptée à votre état de santé :

  • Conseils médicaux nécessaires par un médecin régulateur ;
  • Orientation vers un médecin de garde ou organisation d’une visite à domicile ;
  • En cas d’urgence, un régulateur vous orientera vers un service d’urgence ou organisera l’intervention d’une équipe adaptée (ambulance, SMUR, etc.).

Aide à l’achat d’un vélo à assistance électrique.

La communauté de communes Ambert Livradois Forez s’engage dans le dispositif d’aide à l’achat de Vélos à Assistance Electrique !

 

Face au contexte actuel de hausse du prix du carburant, de changement climatique et de mise en place du Schéma Directeur Cyclable sur le territoire, la communauté de communes Ambert Livradois Forez souhaite accompagner les usagers des routes vers des changements de modes de déplacements pour les trajets du quotidien. C’est pourquoi, à compter du 5 décembre, une aide financière pouvant aller jusqu’à 300€ sera proposée aux habitants du territoire pour l’acquisition d’un vélo à assistance électrique, particulièrement adapté pour un relief de moyenne montagne.

 

Ce dispositif s’adresse à des personnes dont la résidence principale est située sur l’une des 58 communes du territoire, il est limité à une attribution par foyer fiscal et cumulable avec un autre dispositif d’aide porté par une collectivité locale (département, mairie, etc.). Cette aide est applicable pour l’achat d’un VAE neuf ou d’occasion, auprès d’un commerçant implanté sur le territoire. Le montant de l’aide est de 150€ ou 300€ en fonction du revenu fiscal du foyer.

Pour plus d’informations, vous trouverez ci-joint les documents sur le dispositif : règlement et formulaire de demande d’aides.

 

Mise en place du projet de réorganisation de la collecte des déchets.

Comme décidé fin 2021 par le Conseil Communautaire, le service Déchets a travaillé toute cette année 2022 à la mise en place du projet de réorganisation de la collecte des déchets.

 

Pour rappel, ce projet a pour objectifs de :

 

  • Respecter les objectifs réglementaires fixés par l’Etat pour le tri des déchets,
  • Faire face à la hausse spectaculaire des coûts des déchets non recyclables (tout ce que l’on jette dans les bacs verts et qui est incinéré) et du carburant,
  • Tenter de maintenir le taux de la taxe d’ordures ménagères constant d’ici 2026 malgré la conjoncture difficile,
  • Maintenir et développer un service public de proximité et de qualité en milieu rural,

 

Comme annoncé auprès de tous les habitants dans le journal Déchets au mois de juin, la collecte des déchets va donc être réorganisée à partir du lundi 14 novembre.

 

 

Les changements qui seront mis en place à partir du 14 novembre sont les suivants :

 

  • des bacs de tri seront installés dans chaque village (au total c’est 1200 villages nouveaux que nous allons équiper de bacs jaunes – la mise en place prendra plusieurs semaines, il y a 2500 bacs jaunes à distribuer),

 

  • la collecte s’effectuera désormais tous les 15 jours pour les ordures ménagères en alternance avec les bacs jaunes de tri sélectif.  

 

 

Chacun aura donc accès à des bacs de tri sélectif à proximité de chez lui. Il n’y aura donc plus d’excuse pour ne pas trier ses emballages et papiers/cartons.

Par ailleurs, le service Déchets poursuit le déploiement du compostage qui a pour but de réduire la quantité des ordures jetées dans les bacs verts.

 

 

Autres informations :

 

  • Chaque foyer recevra un courrier plus détaillé début novembre dans sa boîte aux lettres (en pièce jointe). Un article apparaitra aussi dans La Montagne fin octobre/début novembre.